Google Ventures arrive en Europe

Un fond de Google en Europe avec 100 millions de dollars

Le fonds Google Ventures , bras financier du géant de l’internet américain Google , débarque en Europe avec une enveloppe de 100 millions de dollars pour investir dans les start-up, selon un message consulté jeudi sur son blog.

Pour ce faire, Google Ventures va lancer une déclinaison européenne de sa propre structure consacrée exclusivement au Vieux Continent.

“Notre objectif est simple: nous voulons investir dans les bonnes idées venant des meilleurs entrepreneurs européens et les aider à concrétiser ces idées”, écrit Bill Maris, l’un des responsables de Google Ventures, sur le blog.

“Nous sommes persuadés que la scène des start-up européennes a un gros potentiel. Nous avons vu des entreprises captivantes émerger de Londres, Paris, Berlin, des pays nordiques et au-delà”, ajoute Google Ventures.

Le fonds cite en particulier les plateformes de musique en ligne SoundCloud, fondée en Suède et basée à Berlin, et le suédois Spotify, de même que l’application finlandaise de jeux vidéo en ligne Supercell.

M. Maris ne donne pas de détails sur les secteurs visés ni les cibles potentielles.

Google avait créé Google Ventures en 2009 pour accompagner le développement de start-up américaines.

Auteur de l’article : Thierry Barbaut - Stratégie numérique, expert Afrique

Thierry Barbaut est spécialisé en stratégie numérique et économique avec un focus Afrique. Thierry Barbaut a effectué plusieurs centaines de déplacement dans plus de 45 pays en Afrique. Expert en plateformes de services, économie, innovation, startup et entrepreneuriat, ODD, smartCity, e-Government. Observateur engagé et passionné de l'écosystème numérique en Afrique depuis 20 ans ou il participe à de nombreux projets dans plus de 25 pays. Auteur et conférencier sur l'Afrique, l'innovation et les nouvelles technologies. Jury et instructeur sur les challenges pour les startup africaines de l'innovation. Thierry Barbaut a fondé Info Afrique en 2008 avec objectif de valoriser de manière positive le continent. Il est directeur de la transformation numérique de l'ONG La Guilde depuis 2013.