E-commerce: Chiffre et croissance en France

L’e-commerce est en croissance de 13% au 2ème trimestre 2013

Au second trimestre 2013, le chiffre d’affaires du commerce électronique en France a progressé de 12,9% par rapport au second trimestre 2012. Le montant des paiements effectués par carte bancaire auprès des e-commerçants ayant opté pour les services de paiement en ligne proposés par Atos Worldline, PayBox Services et Payline de Monext s’est élevé à 8,27 milliards d’euros d’avril à juin 2013, contre 7,32 milliards sur la même période l’an dernier.

La croissance des dépenses en ligne a en effet décéléré au mois de juin, accentuant la pente descendante d’un secteur arrivant à maturité. L’e-commerce affichait une croissance de 15,8% au quatrième trimestre 2012 et de 13,9% au premier trimestre 2013.

“Sur ce deuxième trimestre, nous constatons une bonne croissance malgré la conjonction de l’impact de la crise sur la consommation, mais aussi une météo défavorable aux achats textiles et réservations touristiques de dernières minutes“, commente Frédéric Loos, chez Paybox. Le spécialiste constate par ailleurs une envolée des transactions effectuées via un smartphone ou une tablette, qui soutiennent les investissements dans la mobilité effectués ces derniers mois par les e-commerçants.

Le nombre d’achats en ligne enregistre au second trimestre une progression de 18,8% sur un an : 99,6 millions de paiement en ligne par carte bancaire sur les trois plateformes de notre panel, au lieu de 83,8 millions au deuxième trimestre 2012.La croissance du nombre de transactions en ligne conserve donc un très bon niveau et demeure supérieure à celle du chiffre d’affaires de l’e-commerce. Par ailleurs, le nombre de paiement augmente très légèrement entre le premier et le deuxième trimestres 2013.

Chez Atos Worldline, Nicolas Brand ajoute : “La part des moyens de paiement alternatifs – porte-monnaie électroniques et moyens de paiement mobiles – est en progression constante, de l’ordre de 20% sur un an, au détriment des cartes bancaires et privatives”.

Le panier moyen du commerce électronique a perdu 4,94%, soit 4,32 euros, entre les deuxièmes trimestres 2012 et 2013, passant de 87,30 à 82,98 euros un an plus tard. Il n’a jamais été aussi bas au deuxième trimestre ces sept dernières années. Il se replie en outre de 3,13%, soit 2,68 euros, par rapport à son niveau du premier trimestre 2013.Si l’on en juge par la situation au Royaume-Uni, considéré comme en avance de quelques années sur le marché e-commerce français, ce repli du panier moyen devrait encore se poursuivre, explique James Roper, président de la fédération de l’e-commerce britannique (lire son interview, “Le mobile a atteint 20% de l’e-commerce britannique“, du 05/07/2013).
que 7% supérieurs à la moyenne, tandis que le premier jour des soldes d’hiver avait provoqué un accroissement de 36% des transactions de paiement.”

En mai 2013, le montant total des ventes en ligne avait progressé de 14,5% par rapport à mai 2012. Dans le même temps, le nombre de transactions bondissait de 22,4% et le panier moyen chutait à 80,77 euros.

En avril 2013, l’e-

Auteur de l’article : Thierry Barbaut - Stratégie numérique, expert Afrique

Thierry Barbaut est spécialisé en stratégie numérique et économique avec un focus Afrique. Thierry Barbaut a effectué plusieurs centaines de déplacement dans plus de 45 pays en Afrique. Expert en plateformes de services, économie, innovation, startup et entrepreneuriat, ODD, smartCity, e-Government. Observateur engagé et passionné de l'écosystème numérique en Afrique depuis 20 ans ou il participe à de nombreux projets dans plus de 25 pays. Auteur et conférencier sur l'Afrique, l'innovation et les nouvelles technologies. Jury et instructeur sur les challenges pour les startup africaines de l'innovation. Thierry Barbaut a fondé Info Afrique en 2008 avec objectif de valoriser de manière positive le continent. Il est directeur de la transformation numérique de l'ONG La Guilde depuis 2013.