Gabon : Forum des associations à l’institut de France « Développement et Numérique »

Le SCAC, Service de Coopération et d’Action Culturelle de l’Ambassade de France au Gabon et Sao Tomé et Principe organisait le 4ème forum des Associations à Libreville.

Le SCAC organise chaque année un forum thématique à destination de la société civile gabonaise.

Cette année le forum était consacré aux liens entre développement et technologies numériques

Le Gabon présente un environnement particulièrement favorable : la couverture réseau est importante et appuyée par le développement continu de la fibre optique, plusieurs incubateurs existent et différentes initiatives en appui aux jeunes développeurs sont en cours.

Cependant, les Organisations de la Société Civile (OSC) n’ont pas encore complètement accès aux dernières dynamiques et innovations numériques en matière de santé, éducation, économie solidaire, accompagnement social…

Le forum des associations à réussi à fédérer un espace d’échanges et de partages entre acteurs sur les perspectives offertes par les outils numériques.

Gabon - Forum Développement et numérique
Gabon – Forum Développement et numérique

 

Les interventions

Après un discours de SEM l’Ambassadeur de France au Gabon, Dominique Renaux, et une intervention du Premier Ministre concernant les stratégies numérique du Gabon, Thierry Barbaut a présenté « les enjeux du numérique en Afrique ».

Pendant une heure trente, Thierry Barbaut, responsable du numérique et de la communication de l’Agence des Micro Projets a développé le lien indissociable entre numérique et aide au développement.

Après avoir dressé un état des lieux du numérique en Afrique (taux de pénétration d’Internet dans les pays, communautés sur les réseaux sociaux et impact sur les associations et ONG), un focus sur l’utilisation du mobile et du smartphone a été fait. Des applications pour les organisations ont été présentées sur les thématiques de l’agriculture, la santé, l’éducation et l’énergie.
Le mobile banking, ou « mobile monnaie » a été présenté avec les avantages de la bancarisation d’une partie de la population et des nouveaux services qu’il propose : assurance, crédit, épargne…
Les usages des drones pour les ONG ont également été développés : agriculture, photos, vidéos et outils désormais indispensables de la préservation de la faune et de la flore.
Enfin une présentation des « hubs » (plateformes de rencontres physiques) et de leurs acteurs permettant à la société civile de se fédérer a permis aux auditeurs de mieux comprendre les réseaux qui animent le numérique en Afrique.

Cécile Vilnet, coordinatrice de l’Agence des Micro Projets a ensuite présenté en détails la dématérialisation des demandes de financement et du cycle de vie des projets au sein de l’Agence.

De l’ « espace association » en passant par l’ « espace projet », chaque étape a été détaillée, permettant aux associations présentes de comprendre comment déposer un dossier de demande de financement en ligne.
L’espace projet est composé de différents onglets : informations sur le projet, avis du jury, suivi des décaissements, bilans et évaluations. Les mission d’évaluation sur le terrain clôturent le cycle du projet.
Cécile Vilnet a conclue en présentant la capitalisation des données, à la fois sur la cartographie de l’Agence des Micro Projets qui répertorie les microprojets financés mais aussi sur le moteur de recherche des sources de financements, accessibles sur www.agencemicroprojets.org.
Enfin une présentation du site www.microprojets.org de « crowdfunding » ou « finance participative » a été faite expliquant comment une association peut collecter en ligne des financements complémentaires avec des dons par carte bleue.

 

Chritian Jekinnou est intervenu pour présenter « Afrique Innovation » qui est un programme de l’Agence Française de Développement, mis en œuvre par l’incubateur Bond’innov et dont l’objectif est de renforcer les compétences des structures d’accompagnement de porteurs de projets (incubateurs, accélérateurs, fablab, etc.) en Afrique.

Astria Fataki présentait Energy Generation qui a pour objectif de faire face au défi de l’accès à l’électricité pour tous sur le continent africain. Ce projet vise à promouvoir et à accompagner l’innovation technologique et l’entreprenariat social au niveau local afin d’identifier, développer et diffuser à grande échelle les solutions d’électrification « made in Africa » d’aujourd’hui et de demain.

Pour ce faire, Energy Generation mène deux actions principales : la création de la Energy Generation Academy, un programme de formation à l’entrepreneuriat ayant pour mission l’accompagnement de jeunes entrepreneurs sociaux spécialisés dans le secteur de l’électrification de base et l’organisation de l’Africa Energy Generation Prize, un concours Panafricain d’inventions de solutions génératrices d’énergie à bas coûts.

Le Docteur Agbor Ashu présentait GiftedMom qui développe des technologies innovantes de Santé Mobile à faible coût pour améliorer la santé maternelle et lutter efficacement contre la mortalité infantile. Grâce à un système de messagerie vocale et SMS, femmes enceintes et jeunes mères accèdent à de l’information préventive et bénéficient de services personnalisés.

Mme Lisa Marie Bongotha est directrice de l’agence de communication L’Etincelle. Madame Bongotha s’investit également dans des projets associatifs et de développement. Madame Bongotha conseille les acteurs non gouvernementaux gabonais sur la gestion des réseaux sociaux, leur identité visuelle et l’utilisation du web pour la recherche de fonds.

Pascal Jeannot présentait ses services d’accompagnement des projets de start-ups. Formateur dans les domaines du marketing, du management, de la négociation vente et de la réalisation de plan d’affaires, Monsieur Jeannot met son expérience et son savoir-faire au service des acteurs non gouvernementaux gabonais.

Une société civile… 2 publics distincts

Le Forum a pour finalité de répondre aux préoccupations d’une société civile active dans la sphère du développement et intéressée en tant que consommatrice de produits numériques développés en appui à son activité.

Par ailleurs, le Forum s’adresse également aux jeunes développeurs rassemblés en associations et/ou incubateurs.

Un forum pour la société civile en trois temps

Une introduction pour souligner le caractère indispensable de la maîtrise des technologies numériques pour la conduite des projets de développement. Il s’agissait également de mettre en relief le fait que  « le numérique » offre de nouveaux outils de gestion et d’aide à la décision simples, utilisables par chacun.

Des échanges autour des applications ou solutions développées au sein de structures gabonaises, françaises et du monde francophone. Par ailleurs, des outils pratiques, simples d’utilisation, ont été mis à disposition des participants dans les domaines de la gouvernance, de la gestion financière et comptable, de l’ingénierie de projets et de la stratégie, planification.

Un concours afin de développer une plateforme d’échanges entre acteurs non gouvernementaux et partenaires techniques et financiers. Ce concours s’est appuyé sur un cahier des charges synthétisant les attentes des différentes parties. Plusieurs équipes, issues des incubateurs gabonais de référence et regroupant a minima un codeur, un marketeur et un développeur, vont proposer une solution répondant au cahier des charges.

Soyez sociable, partagez !